Pin It

keyvan karimi 1CSDHI - Le jeune et talentueux cinéaste Keyvan Karimi incarcéré en Iran, a été transféré à laprison d'Evine de Téhéran pour y être interrogé par le parquet installé sur place. Il y est demeuré pour y purger sa condamnation.

 

Il est bon de rappeler que Keyvan Karimi a été condamné à un an de prison et 223 coups de fouet. Il a été placé en isolement cellulaire. 

Les mollahs lui reprochent un documentaire sur les grafitti muraux à Téhéran, intitulé "writing on the city" ou "écrire sur la ville". Il a été pour cela accusé de "propagande contre le régime" et "d'insulte au sacré". Il avait écopé en première instance de six ans de prison et 223 coups de fouet. En appel, sa peine a été commuée à un an de prison ferme et cinq avec sursis mais toujours 223 coups de fouet.