Pin It

MohammadMoxizadeh koulbar iranCSDHI - Les gardes-frontières iraniens ont pris pour cible un certain nombre de Koulbars et de civils kurdes à Oshnavieh (Shno en kurde), Sardasht et Piranshahr, en Iran. En conséquence, un koulbar a perdu la vie alors que deux autres ont été blessés.

Le Réseau kurde des droits de l’homme (KHRN) a obtenu des informations selon lesquelles des gardes-frontières iraniens avaient ouvert le feu sur un groupe de Koulbars près du « KileShin » dans la région frontalière de Shno, le 20 août 2019. Cet incident avait entraîné la mort d’un Koulbar de 32 ans, qui s’appelle « Mohammad Hamizadeh ».

Les 12 et 18 août, des gardes iraniens dans les zones frontalières de Sardasht ont blessé par balle deux villageois sous prétexte qu’ils faisaient de la contrebande de marchandises. Sadr Bayiri du village de Ghelesh et Sediq Alikhani du village de Biogi ont été blessés.

Sediq Alikhani aurait été abattu par des gardes-frontières alors qu'il était en train de rassembler « Mazu ».

Selon les statistiques compilées par le KHRN, cinq Koulbars et hommes d'affaires ont été tués depuis la fin juillet, au moins cinq autres Koulbars et des civils ont été blessés. Un Koulbar a également été blessé à la suite d'une chute de montagne dans la zone frontalière de Huraman.

Source : Le Réseau kurde des droits de l’homme