Pin It

Pasargad tombe de Cyrus Roi de perse iranCSDHI - Les autorités iraniennes semblent avoir pris des mesures pour empêcher les citoyens d’organiser un rassemblement devant la tombe de l’ancien Roi, Cyrus le Grand, qui a attiré des milliers de personnes souhaitant célébrer la culture pré-islamique du pays.

Des foules de jeunes iraniens, pour la plupart, ont été obligées de grimper au sommet des collines voisines pour poursuivre leur route vers la tombe de Cyrus le Grand, près de l'ancienne ville de Pasargad, dans la province centrale de Fars, pour célébrer le jour officieusement désigné dans le calendrier iranien, comme « le jour de Cyrus ».

Les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux les montrent empruntant différents chemins pour atteindre le site, ce qui a créé un trafic intense, même sur les routes du village voisin.

Selon certaines informations, les autorités auraient envoyé diverses unités de sécurité à Pasargad pour empêcher les personnes de pénétrer sur le site.

Ils ont bloqué les routes menant à la tombe à partir du dimanche après-midi pour limiter le nombre de personnes souhaitant visiter la tombe. Des images en ligne auraient montré des obstacles en béton érigés sur les routes menant à la région.

Les forces de sécurité de l'État, postées aux points de contrôle précédemment conçus, ont fait faire demi-tour aux véhicules en provenance d'autres provinces et n'ont laissé passer que les véhicules munis de plaques d'immatriculation locales (appartenant aux villes voisines de la province de Fars). Les iraniens dont les véhicules portent des plaques d'immatriculation d'autres villes, telles que Bandar Abbas, Yazd et la province du Lorestan, disent que les autorités les ont empêché d’aller vers Pasargad.

De nombreuses unités de la police d'État et des forces du Basij étaient en poste dans de nombreuses zones à proximité d'une sortie de Chiraz menant à Pasargad, empêchant ainsi des personnes d'atteindre le site. Certaines personnes se sont rendues à pied vers Pasargad par des chemeins détournés et de montagne.

Les pasdarans et la police ont bloqué les routes menant à Pasargad où Cyrus le Grand, ancien roi de Perse, est enterré dans le centre-sud de l'Iran.

Les gens se dirigent vers le site pour assister à un rassemblement programmé, marquant la naissance de Cyrus ( # کوروش_بزرگ)

 

Les forces de sécurité de l'État ont imposé des mesures strictes à Chiraz depuis lundi matin, empêchant même les gens de se garer dans de nombreux endroits.

Certaines des personnes qui voyageaient vers Pasargad ont été arrêtées par les forces de sécurité de l'État et des véhicules ont été mis en fourrière, selon le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

L’ensemble des forces de la sécurité est actuellement en état d'alerte et installe des caméras pour contrôler les routes et empêcher les iraniens de se rassembler près de la tombe de Cyrus le Grand.

Au cours des derniers jours, plusieurs Iraniens ont reçu des SMS menaçants, les informant que ceux qui assisteraient au rassemblement « illégal » de Cyrus Day, pourraient faire l'objet de poursuites. On ignore qui a envoyé les messages.

Les iraniens se rassemblent chaque année, le 29 octobre, jour que beaucoup considèrent comme le jour où il a conquis Babylone, sur la tombe du roi préislamique, située dans l’ancienne ville de Pasargad, dans la province centrale de Fars, pour célébrer la fête de Cyrus, une fête non officielle.

Source : Les Droits de l’homme en Iran