Pin It

Dizel Abad iranCSDHI – Les autorités de la maison d’arrêt Diesel-Abad de la ville de Kermanchah en Iran se préparent à exécuter un détenu kurde, a annoncé l’agence Kurdpa le 30 mars. Les fêtes du Nouvel an se terminant se premier avril, il faut s’attendre à une reprise des exécutions en Iran.

Selon Kurdpa, cette prison compte à l’heure actuelle 80 condamnés à mort, dont on connait l’identité de 13 d’entre eux. Une source à l’intérieur de la maison d’arrêt a confié à Kurdpa : sur l’ensemble des 2700 détenus, 82 sont définitivement condamnés à mort et attendent que les formalités administratives prennent fin pour être pendus !
Un de ces condamnés dont l’exécution est imminente s’appelle Massoud Dastan, et il est incarcéré depuis 14 ans.
Les 12 autres sont : Mehran Achrafi (de Kangavar), Mehrdad Karami (de Kermanchah), Ellahi Ahmadian (De Kermanchah), Cyrus Karimi (de Kermanchah), Fariborz Abdollahi (de Kermanchah), Khayam Ghobadi (de Kermanchah), Yazdan Forouchani (de Kermanchah), Abdol-Rahman Mozafari (de Ghorveh), Massoud Vakili (de Javanroud), Mohammad Bazani (de Javanroud), Bahman Fathi (de Javanroud) et Keyvan Fouadfar (de Paveh).

Certaines sources de renseignements portent le nombre de condamnés à mort dans cette prison à 500. Diesel-Abad est un centre de détention très fermé d’où les informations sortent au compte-gouttes. Minorité ethnique et religieuse, les Kurdes sont doublement réprimés par la dictature religieuse qui a exécuté un grand nombre de jeunes militants des droits civils, des droits humains et des droits des femmes ainsi que de jeunes résistants. Malgré la répression les Kurdes ne plient pas.