Pin It

femme tuées régime iranCSDHI - La Résistance iranienne a identifié la 25ème femme assassinée par les forces de sécurité répressives du régime iranien lors de la répression actuelle contre les manifestations en Iran.

Massoumeh Darabpour, qui a été tuée à Ahwaz, a été inscrite sur la nouvelle liste des 30 victimes assassinées lors du soulèvement, portant le total à 380 personnes identifiées sur un total de plus de 1 000 morts.

La Résistance iranienne estime que plus de 4 000 personnes ont été blessées et plus de 12 000 personnes arrêtées.

Vendredi, à Javanroud, Kermanshah, le Département du renseignement a arrêté Nadia Sobhani, 25 ans, pour avoir filmé les manifestations et sa famille ignore ce qui lui est arrivé.

Brian Hook, le représentant spécial pour l'Iran et conseiller principal du secrétaire d'État américain, a donné une conférence de presse sur le soulèvement iranien, jeudi dernier, où il a confirmé que les abus du régime contre le peuple iranien, y compris le meurtre de plus de 1 000 manifestants non armés, étaient odieux et inacceptable.

Il a déclaré : « Il semble que le régime aurait pu assassiner plus d'un millier de citoyens iraniens depuis le début des manifestations. Nous ne pouvons pas en être certains car le régime bloque les informations. Parmi les personnes assassinées, il y a au moins une douzaine d'enfants, dont des adolescents de 13 et 14 ans. Nous avons reçu des informations de membres de la famille de victimes qui ont tenté de récupérer les corps. Les autorités ont exigé que les familles paient d'abord le coût des balles qu'elles ont utilisées. Dans de nombreux cas, les autorités ne remettraient pas les corps tant que leurs familles ne faisaient pas la promesse de ne pas organiser des funérailles publiques. »

Hook a ensuite évoqué les événements de Mahshahr, où des manifestants iraniens ont bloqué une route et, sans avertissement, les pasdarans (IRGC) ont ouvert le feu sur les manifestants et en ont tué plusieurs. Même ceux qui ont fui vers les marais ont été retrouvés par les pasdarans et ont mitraillé les manifestants avec des mitrailleuses installées sur des camions.

Hook a déclaré que sur la vidéo de cet événement, qui a été fournie au Département d'État américain, « les cris des victimes peuvent être entendus » entre les tirs de mitrailleuses.

Il a déclaré : « Dans ce seul incident, le régime a assassiné jusqu'à cent Iraniens et peut-être plus. À la fin, le régime a chargé les corps dans des camions mais nous en apprenons de plus en plus sur la manière dont le régime iranien traite son propre peuple. »

Il a ensuite appelé à la libération de tous les manifestants arrêtés et de tous les prisonniers politiques détenus par le régime.

Source : Stop au Fondamentalisme