KhameneiTrend News Agency - Le 7 mai 2017 - Le Guide suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a tiré à boulets rouges sur l'UNESCO, affirmant que l’organisation est sous l'influence des puissances mondiales.

Khamenei a fait ces remarques lors d'une réunion avec un groupe d'enseignants et des spécialistes de l'éducation, le 7 mai en Iran, a déclaré le site officiel du Guide.

Parce qu'il s'agit d'un organisme infiltré par les puissances mondiales, l'UNESCO n'a pas le droit de prendre des décisions pour d'autres nations, a déclaré Khamenei, ajoutant que la République islamique ne se soumettrait pas au programme mondial de l'éducation 2030 de l'UNESCO.

« Le programme d'éducation 2030 de l'UNESCO et les documents similaires ne sont pas des sujets auxquels la République islamique cédera ni se soumettra », a-t-il déclaré.

Le leader du régime iranien a également critiqué le gouvernement du pays pour avoir signé et mis en œuvre le programme.

« C'est une erreur en soi. C'est une erreur de signer et de commencer à appliquer en secret un programme. Ce n’est absolument pas autorisé. Je l'ai déclaré ».

Khamenei a regretté en outre que le Conseil suprême de la Révolution culturelle en Iran ait négligé de superviser la signature du document, déclarant : « Je suis déçu par le Conseil suprême de la Révolution culturelle. Ils auraient dû s'occuper de cela et empêcher de le faire avancer là où il en est, et que je n'aie pas à intervenir pour l'empêcher. Nous sommes en République islamique ici ! »

Le programme d'éducation mondiale (Education 2030) fait partie des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies, dit SDG.

Le SDG 4 des Nations Unies (programme 2030) reconnaît que l'éducation est la clé du plein emploi et de l'élimination de la pauvreté en assurant une éducation de qualité inclusive et équitable et en faisant la promotion de possibilités d'apprentissage tout au long de la vie.

Il vise à assurer, entre autres objectifs d'ici 2030, que tous les apprenants acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, y compris notamment à travers l’enseignement pour le développement durable et les modes de vie viables, les droits humains, l'égalité des sexes, la promotion d'une culture de paix et de non-violence, la citoyenneté mondiale, la reconnaissance de la diversité culturelle et la contribution de la culture au développement durable.

Les radicaux iraniens disent que la mise en œuvre de ce programme ouvre la voie à une infiltration étrangère, à la promotion d’un style de vie occidental et aux valeurs du libéralisme dans la communauté iranienne.

 

 


Recherche

Twitter

RT @omctorg: #Iraq's new 'catastrophic' law could legalise marriage for children as young as 9. Already signed by 40 parliamentarians, this…

csdhi.org